Informations diverses

Différentes écritures :
Au fil du temps, le nom a pu changer ou s'écrivait différemment selon la langue utilisée (latin, roman, occitan,..). Voici d'autres écritures ou appellations trouvées :
Mont Alhérac, Forteresse de Montaleyrac, Montalhérac, Monte Alairaco, Montalayrac, Mont Alérac, Montaleirac

Liens :
- L'Administration Royale dans la sénéchaussée de Beaucaire au temps de Saint-Louis (par Robert Michel / éd. librairie Alphonse Picard et Fils, Paris / 1910 / p 343)
Robert Michel y cite le château de Montaleyrac comme existant au XIIIe siècle.
 
- Mémoires historiques sur le Pays de Gévaudan et sur la ville de Mende, qui en est la capitale (pour servir au dictionnaire universel de la France / par le Révérend Père L'Ouvreleul, Prêtre de la doctrine chrétienne, directeur et professeur de théologie morale du séminaire de Mende / Nouvelle édition, chez J. J. M. Ignon, imprimeur-libraire / Mende, 1825 / page 28)
Le Père L'Ouvreleul cite le château de Montaleirac comme détruit ou dont il ne reste qu'une partie en 1724
 
- Almois de Chateauneuf et Iseut de Chapieu (par Clovis Brunel / article dans Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale / Tome 28 / N°111-112 / 1916 / pp 462-471 / p 465)
Le château y est nommé Castrum de Monte Alairaco.